Association Canine du Haut Forez

Cliquez ici pour modifier le sous-titre

Blog

Cet espace vous est entièrement dédié.


Vous trouverez bon nombre de conseils et d'informations

concernant nos amis les chiens.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires !


Une rubrique vous est entièrement dédiée si vous venez de perdre votre compagnon et que vous souhaitez lui adresser un dernier petit mot.

(Envoyez nous votre message par mail avec une photo de votre compagnon disparu

et nous le publierons pour vous dans la rubrique "Hommage").


Bonne lecture !

afficher :  plein / résumé

Les 6 dangers de l'automne

Publié le 21 septembre 2018 à 11:10 Comments commentaires (3)
Si l???automne est une belle saison pour se promener avec son animal, forêts et jardins abritent malheureusement des substances toxiques pour nos compagnons. Nos conseils pour une balade sereine. 1- Les champignons ?? cette période de l???année, les centres vétérinaires antipoison enregistrent de nombreux appels concernant l???ingestion de champignons par nos animaux. Comme pour les humains, il faut se méfier des champignons sauvages que l???on peut trouver lors des promenades en forêt. Les chiens peuvent vouloir croquer ou jouer avec ces drôles de chapeaux qui les intriguent. Attention donc aux champignons vénéneux, certes, mais aussi aux champignons comestibles??? En effet, certains champignons que les humains peuvent manger se révèlent dangereux pour les animaux : c???est le cas par exemple des pleurotes ou des morilles. 2- Les marrons et les châtaignes Marrons et châtaignes ressemblent fortement à??? une petite balle. De quoi s???amuser comme un fou pour un chien ! Malheureusement, en plus de provoquer une occlusion intestinale s???ils sont gobés, les marrons (ainsi que les feuilles et les bourgeons du marronnier d???Inde) renferment des substances toxiques. « La dose toxique est mal connue, d???autant plus que la teneur en principes toxiques est variable selon la saison. Les signes cliniques apparaissent dans les six heures qui suivent l'ingestion et sont d???ordre digestif : nausées, vomissements, diarrhée, douleur abdominale » avertit le centre antipoison vétérinaire de Nantes (CAPAE Ouest). 3- Les glands Votre chien a déniché quelques glands qu???il s???empresse d???engloutir ? Si l???ingestion de glands est surtout toxique pour les bovins et les chevaux, elle l???est aussi chez le chien. En effet, ces fruits peuvent causer une intoxication, en particuliers si les glands sont verts. Les chiens présenteront un « certain abattement, des vomissements, de la constipation puis de la diarrhée » détaille le centre antipoison de Nantes. 4- Les pommes de pin Une pomme de pin, c???est amusant, ça roule et ça craque sous les dents ! Mais le revers de la médaille, c???est que ses écailles peuvent abîmer le tube digestif de votre animal voire provoquer une occlusion intestinale s???il tente de l???avaler tout rond ! 5- Les fruits à coque Noix et autres fruits à coques qu???on l???on trouve souvent au sol en automne ne sont pas forcément des amis du chien ! Amandes, noix de pécan, pistaches provoqueront des maux de ventre. Les noix, notamment leurs bogues, contiennent une toxine provoquant des convulsions. Méfiez-vous particulièrement des noix de macadamia (Macadamia integrifolia et Macadamia tetraphylla) qui provoquent chez les chiens une faiblesse, des vomissements, de la fièvre, des douleurs abdominales et des muqueuses pâles. Selon une étude datant 2016 de deux chercheuses italiennes, si heureusement aucun chien ne serait mort après avoir ingéré des noix de Macadamia, des soins sont néanmoins nécessaires pendant 24 à 48 heures. A noter aussi, les faînes (fruits du hêtre, en forme d???amande) consommées en grande quantité sont toxiques pour les chiens, car composées de tanins et de triméthylamine. En revanche, de nombreux animaux sauvages s???en font un festin ! 6- Les arbres de la saison : marronnier, if, houx??? En promenade, nombreux sont les chiens à dénicher des bâtons partout ! S???il faut bien sûr veiller à ce qu???il n???avale pas trop de bois (pour éviter l???occlusion intestinale), il faut aussi identifier de quel type d???arbre il provient. Les feuilles et les bourgeons du marronnier (marronnier d'inde) sont toxiques (voir aussi paragraphe sur les marrons). Il en va de même pour l???if dont les rameaux et les fruits sont toxiques pour les herbivores, les oiseaux, les chiens et les lapins, et le houx dont « les feuilles et les baies sont toxiques pour toutes les espèces » bien qu???en « raison du caractère piquant des feuilles, ce sont les baies qui sont le plus souvent en cause dans les cas d???intoxication », note le centre antipoison de Nantes. En résumé, il est important de rester vigilant pour que la promenade avec son animal reste un moment de détente partagé et ne se termine pas en urgence chez le vétérinaire. Un autre danger ??? non naturel celui-là ??? appelle aussi à la plus extrême attention en cette période : les chasseurs??? qui peuvent, eux aussi, faire de votre balade un enfer. Amitiés cynophiles, Le Directeur

Chiens brachycéphales : les éleveurs ont-ils joué aux apprentis sorciers ?

Publié le 13 mai 2018 à 4:40 Comments commentaires (0)
Carlins, boxers ou encore bulldogs�?� Ces chiens au museau de plus en plus aplati souffrent régulièrement d�??importants problèmes de santé, notamment respiratoires. En cause, une sélection génétique dévastatrice. L�??éclairage de 30millionsdamis.fr. Les bouledogues français souffrent du syndrome brachycéphale qui rend leur santé fragile. Bouledogue français ou anglais, shih-tzu, boxer, carlin, terrier de Boston ont en commun d�??être atteints du syndrome dit « brachycéphale » et d�??être à la mode ! Ces chiens à crâne raccourci et à la face écrasée ont des caractéristiques qui leur donne un aspect spécifique ; un « charme » particulier dont ils paient le prix. « Ce sont des chiens à la mode car ils ont un faciès enfantin, explique le docteur vétérinaire Cyrill Poncet, l�??un des plus éminents spécialistes de la question. Ils sont victimes des conséquences d�??une sélection génétique qui vise à les rendre plus prisés au mépris de leur santé. » So people ! Ainsi, de nombreuses stars telles Lady Gaga, Hugh Jackman ou encore George Clooney, s�??affichent avec leur bouledogue ou autres brachycéphales, entretenant le succès de ces chiens et, de ce fait, leur souffrance. « C�??est une mode qui ne passe pas, note le vétérinaire Marc Leclerc, auteur de conférences sur le sujet. La demande se révèle être de plus en plus forte et les éleveurs y répondent. Ces races, créées par l�??homme, sont le prototype de l�??animal de compagnie car ce ne sont ni des chiens de chasse, ni de garde, ni des terriers�?� » Utilisés dans les combats de taureaux Une attirance pour les brachycéphales qui ne date pas d�??aujourd�??hui. Au 16e siècle déjà, les nobles utilisaient les chiens au museau le plus aplati pour les combats de taureaux. D�??où leur appellation : contraction anglo-saxonne de « bull », le taureau, et de « dog », le chien. « Les bulldogs étaient des chiens très sportifs, rapporte le Dr Poncet. Leur tête plus aplatie leur permettait d�??avoir une meilleure emprise sur le museau du taureau ainsi qu�??une emprise au sol plus efficace. Quand les combats de taureaux ont été interdits au Royaume-Uni en 1835, ces chiens sont devenus des animaux de compagnie. » Une sélection génétique aux conséquences cliniques inquiétantes Plus tard, le roi d�??Angleterre Charles 1er, passionné par les chiens, était régulièrement accompagné de ce qu�??on appelait « un épagneul nain », qui deviendra le cavalier King Charles. Puis le carlin et le pékinois firent leur apparition dans les cours royales. Depuis plusieurs dizaines d�??années, « la sélection génétique s�??est poursuivie dans le mauvais sens, accentuant les caractéristiques morphologiques de ces animaux et laissant apparaître des conséquences cliniques inquiétantes », complète le Dr Poncet. Sensibilisation et prévention Narine plus obstruées, palais plus court, la morphologie des brachycéphales les fragilisent : problèmes respiratoires accrus, ronflements, fatigue cardiaque, problèmes gastriques, tendance à l�??obésité, résistance amoindrie à la chaleur�?� Si les maîtres qui choisissent ces races sont de plus en plus conscients des problèmes qui y sont liés, il reste beaucoup à faire en termes de sensibilisation et de prévention. « On recommande un dépistage entre 1 an et 18 mois, prévient le Dr Marc Leclerc. Les conséquences du syndrome ne sont jamais présentes chez le jeune. C�??est après que l�??animal commence à souffrir. S�??ils ne sont pas traités, le taux de mortalité de ces chiens est supérieur aux autres. Il est essentiel d�??agir avant les fortes chaleurs. » Opération au laser En matière de chirurgie pour soulager au mieux ces chiens, des progrès ont été réalisés : « Nous avons commencé les opérations au laser il y a dix ans, détaille Cyrill Poncet. Avant, il y avait 20 à 30 % de risques de mort post-opératoire. Aujourd�??hui, ils ne sont plus que de 1,1 %. ». L�??intervention consiste le plus souvent en « une ouverture des narines afin de favoriser le flux d�??air et en une modification de la conformation », précise le praticien. Sur le long terme, c�??est la prévention qui prévaut. « Il faut faire comprendre aux éleveurs que ces chiens hyper-typés présentent des risques pour leur santé, prévient le spécialiste. Il est nécessaire d�??en passer par là si l�??on veut espérer inverser la tendance. » Une espérance de vie réduite de moitié Récemment, un chien brachycéphale a fait les gros titres dans la presse. C�??était le cas de Kokito, un bouledogue français placé dans le compartiment à bagages de la compagnie United Airlines qui est mort étouffé. « La longueur de leur peau entraîne des pathologies cutanées puis des problèmes récurrents d�??ordre respiratoires, analyse le vétérinaire Cyrille Poncet. Ceci est étroitement lié à leur conformation. Nous considérons aujourd�??hui que l�??espérance de vie de ces animaux est divisée par deux lorsque les difficultés respiratoires sont présentes. » La plupart des compagnies aériennes ont interdit les animaux brachycéphales à bord de leurs appareils. Amitiés cynophiles, Le Président

Hoock, le labrador héroïque sauve un enfant perdu en montagne dans le froid

Publié le 25 mars 2018 à 6:45 Comments commentaires (0)
Un labrador a permis de retrouver la trace d�??un enfant de 10 ans perdu en pleine la nuit en montagne dans les Hautes-Pyrénées (27/02/18). Sans son intervention salvatrice, le petit garçon n�??aurait pas survécu. 30millionsdamis.fr a retrouvé son maître. Un véritable héros ! Hoock, un labrador noir de 5 ans travaillant pour la Compagnie républicaine de sécurité de Gavarnie, fait la fierté des siens après avoir sauvé un petit garçon de 10 ans du froid glacial. Nils accompagnait son père et sa s�?ur lors d�??une balade au Mont de Gez, tout proche d�??Argelès-Gazost dans les Hautes-Pyrénées. Après l�??ascension à 1 000 mètres d�??altitude, le garçon s�??amuse à « le premier arrivé à la voiture gagne ». Sauf qu�??il se trompe malencontreusement de chemin�?� Arrivé au véhicule, le père ne voit pas son fils et se met à le chercher partout. Il alerte les secours deux heures plus tard, vers 17h30. « C�??est un enfant qui aime s�??amuser, raconte Philippe. L�??endroit n�??était pas si dangereux mais j�??ai vu un chemin qui descendait sur la gauche que je n�??avais pas vu avant. J�??ai eu beau chercher, il n�??était pas là. » Un chien sûr de lui En début de soirée, les recherches des gendarmes ne donnent rien malgré le renfort de 25 secouristes et d�??un hélicoptère. Ils ont beau arpenter le sentier et revenir sur leurs pas : rien ! Les membres de la CRS de Gavarnie sont appelés en renfort. Parmi eux, Hervé Sarthe et son chien Hoock. « J�??ai demandé au père de me ramener des vêtements de son fils afin de les faire renifler par Hoock, explique le maître. Je remonte la zone en amont, j�??établis une stratégie afin de tenter de réaliser le parcours de l�??enfant. Je sens que Hoock est au travail, le harnais se tend. Il part vers le sommet. Je le fais revenir pour qu�??il ressente l�??odeur afin d�??être certain. Il insiste vers le sommet, le nez au sol. Il était sûr de lui. » « A un moment, le trait se ramollit, se souvient Hervé Sarthe. J�??éclaire le museau du chien et, là, je vois du noir et du vert kaki. L�??enfant était en hypothermie légère et dormait au pied d�??un arbre. Il devait faire -8°C. » « C�??était angoissant », admet Philippe, le père de l�??enfant. Il assure pourtant à 30millionsdamis.fr ne jamais avoir douté d�??une issue positive à cette mésaventure : « Je savais que le chien allait retrouver [Nils]. Quand j�??avais 4-5 ans, je m�??étais perdu dans la forêt. Et c�??est le chien du voisin qui m�??avait retrouvé. » Un entraînement quotidien Pour réussir ce type de sauvetage, Hoock et son maître s�??entraînent quotidiennement en situation d�??avalanche et de pistage. « Nous les mettons en situation en nous cachant sur des distances plus ou moins longues, explique le policier. On leur fait renifler une poche de vêtements et ils doivent rechercher la victime. » S�??il s�??occupe de Hoock depuis qu�??il est chiot, Hervé Sarthe rappelle que tout un processus de formation est nécessaire avant que le chien puisse être opérationnel dans de telles situations. Grâce à son flair et son intelligence, Hoock a pu retrouver Nils alors que personne n'y arrivait. ©Hervé Sarthe - Brigade de Gavarnie Les 5 chiens de la brigade de Gavarnie ont été formés au pistage lorsqu�??ils avaient 10-12 mois au cours d�??un stage d�??un mois en milieu urbain, forêt et montagneux. Ils effectuent ensuite 3 semaines de stage à Chamonix pour s�??habituer aux conditions montagneuses. Un deuxième module d�??un mois est venu clôturer leur formation. « Le labrador est un chien très intelligent, rapporte H. Sarthe. Il sait faire la part des choses : quand on est en famille, il est adorable et il sait quand il doit travailler. » Remis de ses émotions, le jeune Nils a tenu à remercier lui-même ses sauveteurs. Quant à Hoock, il continuera de jouer son rôle de « Saint-Bernard » jusqu�??à ses 8 ans avant de profiter d�??une retraite bien méritée. Amitiés cynophiles, Le Président

Aux Etats-Unis, des chiens « héros de guerre » ont été maltraités et abandonnés

Publié le 12 mars 2018 à 6:45 Comments commentaires (0)
Un rapport du Pentagone rendu public le 1er mars 2018 révèle que les chiens en mission en Afghanistan entre 2010 et 2014 ont été injustement laissés à l�??abandon ou violentés �?� Nous dénonçons ces mauvais traitements infligés à ces auxiliaires canins qui ont servi sous les drapeaux outre-Atlantique. Ils ont risqué leur vie pour la patrie. Et pourtant�?� Le Pentagone vient de lever le voile sur de nombreux cas de maltraitance sur les chiens soldats à l�??issue des opérations militaires entre 2010 et 2014 en Afghanistan. Ce rapport montre que l�??Armée a échoué dans le programme d�??adoption de plus de 200 chiens détecteurs de bombes. A leur retour sur le sol américain, ces héros à quatre pattes ont été délaissés dans des chenils pendant près d�??un an sans soin, ni attention. De très nombreux manquements Tout au long de ses 60 pages, le rapport explique que le processus d�??adoption ou de transfert de ces chiens lancé par le département de la Défense (DoD) a été défectueux. « De 2000 à 2015, le DoD n�??a pas établi de listes prioritaires pour les candidats à l�??adoption », y est-il noté. Par ailleurs, de nombreux soldats étaient inaptes à l�??adoption de ces chiens dont ils s�??occupaient lors des opérations. « Certains chiens sont restés dans des chenils pendant 11 mois », établit le rapport. D�??autres ont été maltraités par des maîtres violents avant d�??être laissés à l�??abandon. Il y aurait aussi eu des cas d�??euthanasie. Le traitement de ces héros de guerre est d�??autant plus condamnable que ces auxiliaires canins ont vécu des situations très périlleuses aux côtés des soldats américains. La formation des chiens soldats mise en cause Pire, plusieurs lois édictées par le Pentagone sur la formation et le traitement de ces héros canins n�??ont pas été respectées. Le rapport indique que les animaux ont été fournis par des sous-traitants privés alors qu�??ils auraient dû être formés et distribués par le 341e escadron de l�??Air Force, ce qui n�??a manifestement pas été le cas. Interrogé sur ces dysfonctionnements, l�??escadron n�??a pas souhaité répondre aux questions de 30millionsdamis.fr. L�??Armée américaine compte 1 600 chiens soldats. Ces derniers sont utilisés à la fois sur le théâtre d�??opérations, mais aussi pour aider les vétérans à leur retour de mission. On dénombrerait un chien pour trois soldats américains ayant servi en Afghanistan. L�??Armée américaine ne serait pas beaucoup plus attentive envers les maîtres... Les Etats-Unis ont déjà été mis en cause à maintes reprises pour le manque de suivi et de soutien envers ses vétérans entraînant des drames personnels et des séquelles psychologiques graves. En France, un processus rigoureux En France, c�??est le 132e bataillon cynophile qui est responsable du recrutement des chiens destinés aux trois armées (Air, Terre, Mer). 232 chiens ont ainsi été formés en 2016 tandis que plus de 345 ont intégré l�??Armée en 2017. Les animaux font l�??objet d�??une première sélection où les qualités caractérielles sont évaluées. Ils sont ensuite dirigés vers le 132e bataillon cynophile et y effectuent une visite d�??incorporation. Ils sont suivis par un vétérinaire. Les chiens qui ont fait l�??objet d�??une sélection sont mis en quarantaine pendant 28 jours afin de suivre le protocole de vaccination. Ils sont enfin formés dans leur future spécialité d�??intervention ou d�??olfaction. Un chien militaire est engagé en moyenne pendant 6 ans. Lors de sa retraite, il peut être adopté par son maître et compagnon de mission. En 2016, 30millionsdamis.fr s'est intéressé de près à ces chiens héros travaillant dans les différentes unités cynophiles de l'armée ou du RAID. Amitiés cynophiles, Le Président

Il abandonne son chien squelettique sur un parking à Clichy-sous-Bois (93)

Publié le 9 mars 2018 à 5:40 Comments commentaires (0)
Un chien abandonné mourant de faim et attaché sur un parking en Seine-Saint-Denis a été recueilli par la Fondation 30 Millions d�??Amis. Il se rétablit doucement grâce aux bons soins de nos équipes. Une plainte a été déposée à l�??encontre du « maître ». Il s�??appelle Cali. Ce jeune American Staffordshire a été trouvé attaché sur un parking à Clichy-sous-Bois, en région parisienne. Le pauvre animal aurait pu mourir de faim si la Fondation 30 Millions d�??Amis ne l�??avait pas recueilli. Squelettique, il tient à peine sur ses pattes. Il pèse 14 kilos alors qu�??il devrait en faire plus du double �?� Le vétérinaire a pu constater son état sanitaire : en plus d�??être cachectique, « il a de nombreuses dépilations et des griffures sur le corps ». Il est aussi infesté de parasites et souffre d�??une inflammation au pénis. Besoin d�??amour et de réconfort Cali a été transféré au refuge 30 Millions d�??Amis de la Tuilerie, à Saint-Hilliers (77). Il y est soigné et progressivement réalimenté, par petites portions. Cali est très gentil mais �?? et cela est compréhensible �?? assez craintif : « On suppose que dans le passé il a dû rester longtemps enfermé dans une pièce car au départ, il n�??osait pas tellement sortir de son box. On sent qu�??il a besoin de se réfugier dans sa cage pour se sentir en sécurité », décrit l�??équipe du refuge. Lorsque Cali sera complètement rétabli, nous serons à la recherche d�??une famille d�??accueil ! Il aura besoin de l�??amour et du confort qu�??il n�??a jamais connu : appelez au 01 64 00 15 45. Une plainte pour « abandon » été déposée et une enquête est en cours pour identifier le propriétaire de l�??animal. Merci à tous les donateurs de la Fondation sans qui tous ces sauvetages seraient impossibles ! Ne l'oubliez pas, c'est grâce à votre générosité que nous pouvons également venir en aide aux animaux détenus dans des conditions déplorables. Pour continuer nos actions, nous comptons sur vous : faites un don. Amitiés cynophiles, Le Président

6 mois de prison ferme pour avoir maltraité un chiot

Publié le 6 mars 2018 à 5:35 Comments commentaires (0)
Un homme a été reconnu coupable d???avoir frappé et torturé Etna, un chiot croisé berger et labrador. Il écope d???un an de prison dont 6 mois ferme par TGI de Nantes (44). La Fondation 30 Millions d???Amis était partie civile au procès. Secourue, la jeune chienne a, depuis, été adoptée. Jugé pour « sévices graves et actes de cruauté envers un animal », un individu a été condamné en première instance à 1 an de prison, dont 6 mois de sursis avec mise à l???épreuve et à une interdiction de détenir des animaux durant 5 ans. Le jugement a été rendu par le Tribunal de Grande Instance de Nantes lors de l???audience Correctionnelle (9/03/2018). « Les coups pleuvaient » Cet homme de 33 ans était accusé d???avoir frappé et violenté Etna, une très jeune chienne d???à peine 4 mois au moment des faits. Un calvaire qui a duré plusieurs semaines. Ce sont des voisins qui ont prévenu la police après avoir entendu les hurlements de l???animal et les coups qui pleuvaient. Etna aura malheureusement des séquelles à vie. Le jour de son sauvetage, la petite croisé berger et labrador a été découverte maigre, les côtes saillantes, avec plusieurs fractures et le bassin déplacé. Elle ne pouvait plus marcher. « Elle aura malheureusement des séquelles à vie, indique le refuge Urgence Maltraitance Animaux, à qui Etna a été confiée. Elle aura de l???arthrose assez rapidement. Psychologiquement, elle a eu très peur. Mais elle se remet vite. C???est une chienne vraiment mignonne. » Battue parce qu???elle « n???écoutait pas » Pour sa défense, le prévenu ??? connu de la justice pour des violences et déjà hospitalisé à plusieurs reprises en psychiatrie ??? a affirmé avoir voulu éduquer la chienne parce qu???elle « ne l???écoutait pas ». Nous déplorons que l???interdiction de détenir des animaux n???ait pas été prononcée « à vie » mais que pour une durée de « 5 ans ». Une chienne « très attachante » Aujourd???hui, Etna reprend des forces dans sa nouvelle famille. « Elle est très attachante, s???enthousiasme Adrien. Elle a encore du mal à se retrouver seule dans une pièce. Les deux premières nuits ont été difficiles. Mais ça va beaucoup mieux ! Mes parents ne voulaient plus de chien, mais dès qu???ils ont entendu l???histoire d???Etna, ils ont changé d???avis. Ils ont un grand terrain. Elle aime courir et peut s???amuser malgré ses problèmes physiques. » Amitiés cynophiles, Le Président

Vaincre la peur des chiens

Publié le 25 février 2018 à 5:30 Comments commentaires (0)
Cynophobie, savoir pourquoi on peut avoir peur des chiens ? Craindre la présence ou l'approche d'un chien peut venir de facteurs différents. Les connaître permet déjà de poser un point sur cette peur incontrôlée et parfois incontrôlable afin de savoir comment se rassurer contre la peur des chiens. La cause principale vient, en général, d'une mauvaise expérience passée qui est restée gravée au plus profond de soi et qui amène à une crainte des chiens. Une morsure, une bousculade ou un élan de tendresse trop invasif pour vous par un chien un peu trop affectueux pour vous sont quelques-uns des facteurs souvent évoqués. En deuxième position, c'est la méconnaissance des attitudes du chien qui font défaut et vous n'arrivez pas à le comprendre et lui non plus. De là, se crée une phobie des chiens qui n'est pas insurmontable. Enfants ou adultes, il existe des solutions simples. Soigner la peur des chiens demande de passer par différentes étapes. Les plus faciles sont adaptables aussi bien pour l'enfant qui s'inquiète et craint la présence du chien par manque de connaissance que pour l'adulte qui ne réussit pas à dépasser le premier contact avec un chien. Se rapprocher d'un ami ou d'une connaissance possédant un chien et voir avec cette personne comment aborder le chien en toute confiance est la base. Pour un enfant, c'est souvent aisé car s'il voit que vous n'avez pas peur, il prendra plus vite de l'assurance. Pour un adulte, il faut aussi prendre des précautions afin que le chien ne ressente pas le stresse qu'occasionne cette phobie. Ne forcez pas l'enfant ni l'adulte, laissez-le apprivoiser ses craintes en vous montrant sûr de vous et en caressant le chien à côté duquel vous vous accroupissez. Veillez aussi à ce que le chien reste calme et que l'enfant ou l'adulte n'ait jamais de gestes brusques ou vifs que le chien pourrait interpréter comme une agression. Si cela ne suffit pas à faire sauter la barrière, d'autres moyens peuvent être mis en �?uvre. Passer par un stage pour soigner la phobie des chiens. Quand la peur ne trouve pas de solutions douces, se poser la question de passer par un stage pour vaincre la peur des chiens devient la bonne idée. Ces stages proposés un peu partout en France permettent de cerner le comportement à adopter pour comprendre le chien tout en vous apprenant les gestes, les attitudes et l'observation du comportement canin pour vous sortir de cette peur irrépressible. Sur plusieurs séances, des professionnels du dressage et du comportement des chiens vous donnent les solutions pour mettre le doigt sur vos peurs et les faire disparaître peu à peu. Amitiés cynophiles, Le Président

Ces chiens sont des héros : leur fidélité est inconditionnelle

Publié le 14 février 2018 à 5:00 Comments commentaires (0)
Abandons, maltraitances �?� nous combatons régulièrement les ignominies que l�??homme peut accomplir à l�??encontre de son « meilleur ami ». Pourtant, le chien sait être fidèle en toutes circonstances. Nous avons sélectionné quelques-unes de ces histoires incroyables dont les super-héros sont�?� nos toutous ! 1- Une chienne errante sauve une femme d�??une agression Les chiens ont un véritable instinct pour nous protéger, qui les pousse à affronter le pire�?� C�??est ce qu�??a pu constater une jeune Anglaise partie en vacances en Crète en août 2015. Alors qu�??elle est seule sur la plage, elle est abordée par deux hommes qui lui proposent de boire un verre. Lorsqu�??elle refuse, ils deviennent violents�?� jusqu�??à ce qu�??une chienne abandonnée vienne à la rescousse de la jeune femme ! Cette petite chienne a courageusement fait fuir les deux agresseurs en aboyant méchamment. Grâce à elle, la vacancière est saine et sauve ! Depuis, Georgia l�??a adoptée. Elle l�??a prénommée Pepper et la belle histoire se poursuit ! 2- Les bergers allemands, soldats du feu « En voyant la fumée, il a sauté sur mon lit pour me réveiller », explique Jacques, un boulanger de la Roche-Maurice (08/11/2017). Grâce à son berger allemand de 2 ans prénommé Loustic, Jacques a pu sortir de son logement avant que les flammes n�??envahissent l�??habitation. « Les pompiers m�??ont dit que s�??ils étaient intervenus 15 minutes plus tard, tout aurait brûlé. Car, les flammes étaient déjà en train d�??attaquer le sommier de mon lit », assurait le boulanger dans Le Télégramme. En avril 2010, un berger allemand de 5 ans prénommé Buddy a été salué par la police de l'Alaska pour son intelligence : il a guidé les secours jusqu�??au domicile en feu de son maître. 3- Ils montrent leur fidélité jusqu�??aux portes des hôpitaux Lorsque leur maître est malade, nombre de chiens viennent lui apporter leur soutien jusqu�??aux portes des hôpitaux�?� Ce fut le cas de Maya, une Akita Inu de 2 ans, restée 6 longs jours devant l�??hôpital espagnol Elda, à Alicante, à attendre sa maîtresse Sandra (28/08/2016). Ce fut également le cas de Champi, qui a patienté 2 jours et 2 nuits sans bouger pour attendre son maître de 89 ans à Murcie, dans le sud de l�??Espagne. 4- Prêts à tout�?� pour adopter leur maître ! Alors que Leonard Dion affronte l�??une des courses les plus difficiles au monde dans le désert de Gobi, en Chine en 2016, il a la surprise de trouver un co-équipier un peu spécial�?� Une petite chienne errante qui a décidé de rejoindre la course aux côtés des coureurs et de les suivre coûte que coûte. En tout, la chienne aura couru plus de 125 km pour rester aux côtés de son ami ! Prénommée Gobi, elle était prête à tout pour apporter du soutien au coureur�?� et se faire adopter ! Depuis, il l�??a faite rapatrier en �?cosse. En 2014, en �?quateur, un chien errant avait aussi suivi une équipe d�??athlètes suédois et les avait suivis lors de plusieurs épreuves sportives�?� Sa persévérance avait payé : il a été adopté par l�??un d�??entre eux. 5- Ils sont présents au-delà de la mort C�??était le thème de l�??une des campagnes de sensibilisation de la Fondation 30 Millions d�??Amis : un animal n�??abandonne jamais. Nombreux sont les chiens à l�??avoir démontré en patientant des années sur la tombe de leur maître, comme « Kim l�??inconsolable » qui se rendait chaque jour au cimetière en 1976 et qui avait fait l�??objet du tout premier reportage de l�??émission 30 Millions d�??Amis lors de son lancement sur Tf1. En Argentine, le chien Capitàn a patienté de longues années au cimetière, auprès de son maître. En 2015, des chiens errants qui avaient l�??habitude d�??être nourris par une femme au Mexique, ont fait le buzz sur les réseaux sociaux en se rendant à ses funérailles ! Un dernier hommage bouleversant à celle qui les choyait�?� 6- Le flair qui sauve une jeune fille en détresse Dans les Bouches-du-Rhône, à Gardanne, Eliot, un croisé labrador/ golden retriever a réussi à sauver la vie d�??une jeune fille en 2015 ! Lors d�??une balade en forêt, « il est parti en trombe car une odeur l�??a attiré hors du chemin, dans les fourrés », témoigne sa maîtresse Danièle. Au bout d�??un certain temps, ses maîtres finissent par le retrouver au son de ses gémissements, allongé auprès d�??une jeune femme transie. Elle est aussitôt recouverte d�??une veste et les secours sont avertis. Les pompiers constatent qu�??elle est en hypothermie et portée disparue depuis la veille. « Jusqu�??à ce qu�??elle soit transportée à l�??hôpital, Eliot est resté couché près d�??elle, à geindre doucement », affirme-t-elle. 7- Ils sauvent la vie des plus fragiles Aux �?tats-Unis, en 2017, un homme âgé fait une mauvaise chute par -4C° dans la neige. Bloqué au sol, incapable de bouger, il appelle au secours mais personne ne l�??entend�?� à part sa chienne golden retriever de 5 ans, Kelsey. Cette dernière se couche sur son maître et lui lèche le visage et les mains pour le réchauffer durant toute la nuit. Elle ne cessera d�??aboyer que lorsque les secours seront intervenus�?� En 2014, c�??était une petite fille perdue dans une forêt sibérienne qui était retrouvée au bout de 10 jours grâce à son chiot qui avait guidé les secours jusqu�??à elle, à 6 kilomètres de son domicile. 8- Des chiens qui veillent sur leur maître en difficulté Le petit chien Tony veille sur son maître qui est inconscient après une chute, en Argentine. En 2016, Dominique confiait à 30millionsdamis.fr la preuve d�??amour exceptionnelle de son vieux chien Argos, adopté dans le cadre de l�??opération Doyens de la Fondation 30 Millions d�??Amis. Une dizaine de jours après son adoption, alors qu�??il est paralysé du train arrière, il surmonte son handicap pour être aux côtés de son maître: « J�??étais cloué au lit par une crise d�??asthme et une bronchite. Lorsque mon fils est parti au travail, j�??ai entendu des pas dans l�??escalier. Très inquiet, j�??ai appelé mon fils pour savoir si c�??était lui qui revenait à la maison mais non�?� Lorsque la porte de ma chambre s�??est ouverte, j�??ai vu Argos. Il avait réussi à monter les escaliers ! Il est resté à mes côtés, la tête posée sur le bord du lit, à me veiller pendant 48 heures. Depuis, il n�??a jamais pu remonter à l�??étage�?� » révélait Dominique, ému. Plus récemment, c�??est un petit chien errant adopté par un Argentin qui a démontré toute sa reconnaissance. Alors que son maître glisse d�??un escabeau et tombe inconscient, son chien Tony se place sur son ventre et n�??en bouge plus ! Il tente même de pénétrer dans l�??ambulance pour suivre son ami�?� Heureusement, les deux compères ne sont pas restés longtemps séparés. Jesus ne souffrait que d�??un léger traumatisme crânien et a pu sortir rapidement de l�??hôpital pour retrouver son fidèle compagnon. Amitiés cynophiles, Le Président

Education du chien à la propreté

Publié le 12 février 2018 à 5:10 Comments commentaires (0)
Les raisons pour lesquelles votre chien est malpropre : Il faut savoir qu'il n'est pas naturel pour un animal de se retenir pour éliminer à un autre moment, à un autre endroit. Il fonctionne sur le principe « j'ai besoin, je fais ». Un apprentissage parfois long (et plus délicat qu'on ne le croit) doit être mis en place. Le chien a une capacité limitée à se retenir. Il doit pouvoir sortir faire des besoins au strict minimum deux fois par jour, mais de préférence au moins trois à quatre fois par jour. Des moments sont plus propices aux éliminations : après un repas, une sieste et un jeu. Origines possibles de la malpropreté de Jade : - Jade ne supporte pas la solitude (surtout en absence de son être d'attachement). - Jade est très soumise et craintive, n'a pas confiance dans les autres (humains ou animaux) et tout contact avec des tiers lui font lâcher quelques gouttes en signe de soumission. - Jade n'a pas conscience de son statut de chien adulte et reste dans un état infantile. Son cerveau n'a alors pas « enregistré » sa capacité à gérer sa vessie et ses sphincters. - Jade est victime de peurs incontrôlables liées à son passé affectif qui l'empêchent de faire ses besoins dans des conditions normales. - Jade désire attirer encore plus votre attention et le fait de vous voir nettoyer en sa présence ses mictions la rassure. Les erreurs à ne pas commettre. Lorsque l'on vit en maison et qu'on souhaite apprendre la propreté à son chien, il ne faut pas faire les erreurs suivantes : Faire sortir le chien seul dans le jardin Ne pas récompenser son chien lorsqu'il fait dehors Le punir lorsqu'il fait ses besoins dans la maison. Les bases d'une bonne acquisition de la propreté chez le chien Les moments propices : �?� dès le levé, �?� après les repas, �?� après les séances de jeux, �?� avant d�??aller se coucher. - Sortez le plus souvent possible votre chien dehors - Accompagnez-le dans le jardin et restez avec lui - Lorsqu'il fait ses besoins, dites « OUI » puis récompensez-le avec une friandise (temporairement et avec parcimonie) ou en jouant avec lui. - Il est préférable d'employer dès le début des récompenses sous forme de félicitations bien dosées pour ne pas envahir le chien par des vocalises intempestives. - Il faut notamment attendre qu'il ait fini et ne pas lui « sauter dessus » en le surexcitant. - Restez encore un moment dehors avec lui, puis rentrez ensemble. - Pour lui apprendre la propreté, aucune violence n'est nécessaire, inutile de punir. On ne puni pas un chien qui fait ses besoins car c'est naturel. Comment réagir face à un accident ? Ne le grondez pas ! C'est anti-productif ! Si le chien a éliminé en votre absence : Restez neutre Invitez gentiment et joyeusement le chien dans une autre pièce et nettoyer hors de sa présence. Si vous le grondez, il associe la punition à l'action qu'il était en train de faire au moment où a lieu la punition (dormir dans son panier, etc.), ce qui n'est pas l'effet désiré. Si le chien élimine en votre présence : Restez toujours neutre. Ne le regardez pas (sinon cela signifie pour lui que vous êtes intéressé par ce qu'il fait et l'incite à recommencer) et tournez les talons. S'il y a un accès sur l'extérieur, dirigez vous vers la sortie sans précipitation et une fois à la porte invitez votre chien à sortir sur un ton enjoué pour qu'il termine d'éliminer dehors. Même s'il n'y fait que les dernières gouttes, cela suffit pour en profiter et le féliciter. Le nettoyage se fait toujours en son absence. Les promenades avec votre chien Vous devez les organiser en deux temps. Dans un premier temps, choisissez des lieux calmes, peu stimulants et conservez les (la nouveauté est d'emblée stimulante) Le chien est alors dans les meilleures conditions pour se soulager et vous pour effectuer l'apprentissage. Laissez le faire plusieurs éliminations afin de s'assurer qu'il s'est bien vidé (un seul pipi ne suffit jamais) Dans un deuxième temps, promenez vous dans des lieux plus stimulants où notamment votre chien pourra rencontrer d'autres congénères. Attention : évitez les lieux trop stimulants comme les marchés où le chien pourrait avoir peur et développer des aversions. Cela a deux avantages : tout d'abord vous favorisez la socialisation de votre chien et donc sa stabilité émotionnelle. De plus, il apprend qu'après avoir éliminé dehors c'est la « récréation ». Beaucoup de chiens ayant compris que « après la crotte, la promenade est finie » se retiennent pour prolonger le plus possible la promenade jusqu'à ne rien faire du tout. Ils rentrent alors parce que le propriétaire s'est découragé ou n'a plus le temps et éliminent dans la maison (quand ils ne peuvent plus se retenir) Outres les désordres sur le tapis, cette situation a des conséquences graves sur la santé du chien (problèmes intestinaux et rénaux) Les supports Faites attention à diversifier les supports sur lesquels vous proposez à votre chien d'éliminer. Il faut éviter qu'il n'apprenne à faire ses besoins sur un substrat particulier car il pourrait ensuite être inhibé pour éliminer sur d'autres supports, ce qui pourrait devenir ennuyeux si d'avenir vous ne rencontrez plus ce substrat durant vos promenades (déménagement, travaux publics) . Pour Jade changer régulièrement la serpillière intérieure par un vieux torchons ou une serviette de toilette hors d'usage. Il est indispensable de lever le rituel dans la maison pour le remplacer par un rituel dans le jardin. Attention tout de même, votre chien n�??est pas un chat et a besoin de sortir pour faire ses besoins à l�??extérieur. Quelques astuces �?conomisez vos nerfs : En attendant que votre chien n'ait acquis la propreté, il est tout à fait envisageable de limiter l'accès aux moquettes, tapis ou parquets sans l'enfermer dans une cage. Vous pouvez le laisser vivre majoritairement dans les parties carrelées (ou avec lino) et ne lui proposer l'accès aux pièces « à risque » qu'aux moments les « moins à risques » (après les promenades) Attention à la période estivale ! L'été, une porte perpétuellement ouverte peut poser des problèmes. Cela peut entraîner chez le chien une confusion entre l'intérieur et l'extérieur et une autogestion de sa propre élimination sans apprendre à se retenir : « j'ai envie, je fais » (dehors, mais c'est tout à fait fortuit) Les premières joies des propriétaires partent avec le soleil : dès que la porte est refermée, le chien continue à faire ses besoins quand il a envie mais cette fois-ci dans la maison�?� ET SURTOUT, BON COURAGE Amitiés cynophiles, Le Président

Quand et comment laver son chien

Publié le 31 janvier 2018 à 10:30 Comments commentaires (0)
Vous aimez prendre soin de votre chien et pour vous il est important qu'il soit régulièrement lavé et toiletté et qu'il soit propre. Vous le lavez souvent et ne savez pas si cela peut engendrer des problèmes sur sa santé. Pour savoir à quelle fréquence vous pouvez laver et toiletter votre chien sans le mettre en danger, La peau du chien est un organisme fragile Les poils et la peau du chien sont une protection contre les agressions de la vie quotidienne. Les poils sont recouverts d'une couche de graisse naturelle qui est hydrofuge. Cette couche lui permet de conserver l'imperméabilité contre les intempéries et de sécher plus rapidement. Elle met trois semaines avant de se reformer totalement. La peau des chiens est beaucoup plus sensible que la peau d'un humain. Il est donc important de prendre en compte ces différences pour ne pas agresser la peau du chien lors du lavage. Prendre soin de son chien sans le mettre en danger Il est primordial de ne pas laver et toiletter son chien trop régulièrement. En effet, afin de laisser la couche de graisse protectrice se reformer, un lavage maximum une fois par mois est suffisant. Au-delà, votre chien pourrait développer des sensibilités ou des gênes au niveau de sa peau. Sa peau peut se dessécher et générer un besoin de se gratter qui va amplifier la gêne. Choisissez un shampooing adapté au PH de la peau du chien et séchez correctement les poils du chien. Si vous souhaitez retirer de la boue, préférez un simple rinçage à l'eau et un bon séchage. Amitiés cynophiles, Le Président

Rss_feed